mardi 19 septembre 2017


Une noisette, un livre

 

Peace and Death

Patrick Cargnelutti


 

 

Vous ne pouvez pas imaginer l’angoisse de votre serviteur quand il a eu entre les pattes ce premier roman de Patrick Cargnelutti. Pourquoi ? Oui, parce je sens que vous allez me poser la question, alors je préfère anticiper : parce que recevoir l’œuvre d’un ami bipède est une histoire risquée, genre si je n’aime pas, je poignarde dans le dos non seulement l’auteur mais aussi l’éditeur (Editions Jigal en passant) et l’écureuil se prend une perpétuité ou tout au moins une peine de réclusion sur un arbre dénudé sans aucune noisette… Alors, le moindre bruit de page tournée devient suspect, la moindre hypothèse devient soupçon et à la moindre critique, hop, une garde à vue entre quatre noisettes. Bon, entre nous, ce polar mérite d’entrer direct dans la hotte du vieux monsieur au bonnet rouge.

Au fait qui est Patrick Cargnelutti, parce que connaître son pedigree n’est pas sans intérêt, hein ? Un autodidacte, à l’humour décapant (je ne vous explique pas les nombreuses dépositions sur une histoire de ventre roux…) et connu sur Internet pour avoir cofondé un brillantissime site « Quatre sans quatre », qui se décline sur Twitter et sur Facebook , consacré à la recherche de pépites de romans noirs avec la fâcheuse manie de faire baisser votre réserve de noisettes… Sans oublier son émission « Des polars et des notes » sur Radio Evasion.

Mais ne nous éloignons pas, surtout que vous n’allez pas cesser de faire des allers-retours entre la France et les Etats-Unis avec « Peace and Death ». Point de départ : maison de retraite Les Lilas. Point d’arrivée : maison de retraite Les Lilas. Durée du voyage : du lundi 9 janvier 2017 à 5 heures au lundi 16 janvier 2017 à 13 heures. Un séjour intense après la découverte d’une mamie, Odette, en bas d’un escalier situé dans un espace réservé normalement au personnel. Sa voisine de chambre, Colette, n’a rien vu, rien entendu. Bien trop occupé à replonger dans sa vie d’antan avec son superbe compagnon américain… Oui, L’Amérique, l’Amérique…L’enquête menée par la lieutenant Céleste Aïda, non pardon, Céleste Alvarez, va s’avérer beaucoup plus ardue qu’à première vue. Meurtre ou accident ? Accident ou meurtre ? That’s the question !

Colette et Robert, étaient-ils un remake de Bonnie and Clyde ou tout simplement la version revisitée des amants de Vérone ? Pourquoi cette histoire intéresse-t-elle l’équipe d’investigation ? Vous le saurez, en lisant non pas les prochains épisodes de la vie d’un écureuil arboricole mais en vous procurant (du verbe se procurer et pas du terme procureur), ce thriller haletant mais qui délivre une belle histoire d’amour tout en effeuillant avec acidité, chapitre après chapitre, une société mercantile, des faits historiques peu glorieux et la vie bien grise d’une résidence pour personnes âgées. Un peu d’écriture humaine dans un monde trop mécanisé, c’est tentant non ? 

Peace and death – Patrick Cargnelutti – Editions Jigal – Septembre 2017

Aucun commentaire: