mercredi 21 mars 2018


Une noisette, un livre

 

Les Rêveurs

Isabelle Carré


 

Isabelle Carré n’a pu devenir danseuse mais c’est une chorégraphie livresque qu’elle offre avec son premier roman « Les Rêveurs ». Une variation en solo pour ce roman autobiographique où l’actrice raconte ses rêves, ses angoisses, ses blessures, ses espoirs, elle, la petite fille issue d’une famille pas comme les autres dans ces années post-68 où tout semblait permis mais pas encore tout autorisé.

Les rêves… Ils brisent des espérances mais encouragent à continuer, à l’instar de cette petite fille qui voulait voler, aurait aimé avoir une sœur comme confidente, aurait souhaité être née dans une famille moins désordonnée. Cette petite fille, qui en grandissant, à voulu disparaitre à jamais mais qui a soudainement compris que par l’art en général et le théâtre en particulier, elle réussirait peut-être à panser certaines blessures.

Si le récit peut paraitre disloqué, il est à l’image de la jeunesse d’Isabelle Carré, ce qui donne une puissance supplémentaire à cette histoire personnelle.
Quant à l’écriture, elle n’est que volupté, des arabesques de vocables pour envelopper en douceur la rugosité des instants vécus. L’auteure sait recréer une atmosphère entre ombres et lumières, levant un voile, puis un autre. Tantôt opaque, tantôt transparent, un voile qui virevolte, tombe, rampe et reprend de la vigueur.

Isabelle Carré n’est plus une anonyme mais l’émotion est intacte, « Les Rêves » feront partie des souvenirs des belles choses… de la vie !

 
Les Rêveurs – Isabelle Carré – Editions Grasset – Février 2018-03-21

Livre reçu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices Elle 2018
 
 

Aucun commentaire: