mercredi 18 avril 2018


Une noisette, un livre

 

Au pays des purs

Kenizé Mourad


 


Le roman est un merveilleux outil pour se convertir en du tout en un. C’est encore le cas avec le dernier opus de la journaliste reporter Kenizé Mourad « Au pays des purs ». Derrière l’intrigue où se mêlent romance, évasion et suspense, se dessine le travail des reporters de terrain entre adrénaline de l’investigation et risques encourus, et, s’ouvre une formidable porte sur la réalité du Pakistan que l’auteure connait bien, très bien même.

Le socle de l’histoire repose sur l’enquête d’Anne, journaliste géopolitique pour un grand magazine, autour du danger de voir un groupe terroriste s’emparer de la bombe nucléaire. Mais Anne va aller bien au-delà, en partant à la recherche d’informations sur les différentes faces de la société pakistanaise, de la grande bourgeoisie aux camps des déplacés. Et jusqu’à devenir otage d’une organisation extrémiste. Entre temps, elle aura rencontré le beau Karim, un être aussi énigmatique que fascinant.

C’est à la fois un voyage au « pays des purs » (pâk et stân en ourdou), une leçon d’histoire entre colonisation britannique et indépendance en 1947, le tout entrainé dans des tensions extrêmes. Du Pendjab au Baloutchistan en passant par Lahore et ces jardins de Shalimar, le lecteur pénètre dans des territoires inconnus mais s’envolent les trop nombreux clichés grâce à l’itinéraire livresque de l’intrépide journaliste.

Une grande partie du roman rend hommage aux femmes qui luttent pour obtenir un meilleur statut et, surtout, pour pouvoir continuer à éduquer les filles ; nous ne sommes plus dans la fiction mais dans la stricte réalité.
L’auteure tente, également, de filtrer cette immense toile entre dirigeants, police, chefs de réseaux, la monté des extrémistes religieux et les relations entre l’Inde et l’Afghanistan.
Autre leçon de géopolitique du XXI° siècle, l’incursion dans la ville de Gwadarn, au bord de la mer d’Oman, là où se construit un projet pharaonique de pipeline, de gazoduc, de ligne ferroviaire, entre le Pakistan et… la Chine.

Un récit qui plaira à la fois aux amateurs de romantisme, aux passionnés du Moyen-Orient et aux inconditionnels d’histoire géo politique, une lecture sous les fragrances du jasmin et de la poudre.

Au pays des purs – Kenizé Mourad – Editions Fayard – Mars 2018

Aucun commentaire: