mercredi 1 novembre 2017


Une noisette, un spectacle

 

Défi’Frip

Roulez jeunesse !


 
Photo © Emmanuel Decouard

Votre serviteur au pelage doré cuivré intense est, une fois encore, descendu de son cher « Acer Saccharinum » afin d’assister à un petit spectacle pas du tout coincé de la noisette : Défi'Frip.

Une tournée du Blanc (36) à Londres en passant par Largeasse (79) et qui remue (dans le bons sens) un peu les esprits. Le projet est né dans le Berry à l’initiative de deux animatrices de l’association Kaléidoscope, Claire Moreau-Birot et Cecyl Gillet, l’idée générale étant d’offrir un spectacle original autour d’un concept intergénérationnel. J’explique brièvement (façon Fabrice Luchini...). Un show à la mode (de chez nous) car il s’agit de présenter un défilé de vêtements d’hier et d’aujourd’hui par le biais de la danse et de chansons, le tout avec des thèmes classiques et plus modernes car ce sont 15 retraités et 15 lycéens qui se rencontrent sur scène. Les lycéens ont conçu les modèles et les personnes âgées viennent de trois établissements différents gérés par l’Ehpad, c’est la Brenne en tournée !

Dimanche 29 octobre, la troupe était à la salle des fêtes de Largeasse et pour l’occasion, une association, Brin de Causette, d’une commune voisine, Clessé, s’est jointe au spectacle avec 3 mamies superstar et 8 jeunes hyper motivés. 

Le show, d’une heure environ, se décline en une vingtaine de saynètes et c’est là que le miracle se produit : les jeunes dansent sur du Luis Mariano et les anciens (dont certains en fauteuil roulant s’il vous plait) font une cure de jouvence au rythme d’une musique techno endiablée (je rassure tout le monde aucun pacte avec un Méphisto « Goethien »).

On sourit, on rit, on applaudit. On les encourage aussi. Parce que c’est beau, parce que c’est humain, profondément humain. Ce souci de la part des organisateurs de vouloir créer un lien entre générations, de rapprocher les âges en refusant de les enfermer dans des compartiments. Le souci, également, d’apporter de la création dans les territoires ruraux, d’essayer d’établir des relations sociales par la culture.

La réussite est totale grâce à la conviction des interprètes, au professionnalisme des créateurs et à la vigilance des techniciens. On souhaite une suite à cette belle aventure, commencée en 2015, car rien de plus émouvant, de plus réconfortant que de voir arriver sur scène une très vieille dame en fauteuil roulant, entourée de jeunes attentionnés, et qui agite ses deux mains pour suivre le rythme de la chorégraphie. Au tomber de rideau, c’est un sourire magnifique qui illumine son visage… et le cœur de toutes les personnes présentes.

Voltaire écrivait que « la consolation de la vieillesse est de rendre la jeunesse heureuse » mais avec Defi’Fip, chacun rend heureux l’autre et c’est un espoir de main tendue pour continuer, quel que soit son âge, à danser sur un long fil de vie.
 
Mireille, 95 ans et la jeunesse dans sa tête - Photo © Emmanuel Decouard
 

 

 

Aucun commentaire: