mercredi 22 novembre 2017

Une noisette, une anaphore

 

Ce soir, j'ai pris le temps

 



Ce soir j'ai pris le temps de regarder le soleil se coucher.

Ce soir j'ai pris le temps de respirer l'air frais.

Ce soir j'ai pris le temps de suivre le vol d'un héron par dessus l'étang.
.
Ce soir j'ai pris le temps d'observer la nature, ses bruits, ses couleurs.

Ce soir j'ai pris le temps d'accueillir la lune de son plus bel argent.

Ce soir j'ai pris le temps de ressentir l'apaisement d'un soir d'automne.

Ce soir j'ai  pris le temps de saluer les arbres qui savent donner de la hauteur au firmament.

Ce soir j'ai pris le temps de penser aux étoiles qui allaient arriver, à chaque âme éternelle apportant sa lumière.

Ce soir j'ai pris le temps d'aimer le crépuscule parce que je sais que l'aube suivra...

Ce soir j'ai pris le temps. Tout simplement mais suffisamment longtemps pour ne pas le perdre, celui qui permet de souffler sur chaque aile de la vie.

2 commentaires:

MistiCat a dit…

ça fait du bien de prendre le temps, de temps en temps !
bizzz

Squirelito L'Ecureuil a dit…

Comme ralentir le temps, se donner son propre tempo dans un tourbillon de noisettes !