jeudi 20 avril 2017


Une noisette, un livre

 

Les jonquilles de Green Park

Jérôme Attal

 
La jonquille, fleur printanière par excellence qui exprime l’attente mais aussi, et surtout, l’espoir. Exactement comme le héros du roman de l’écrivain et parolier Jérôme Attal, Tommy, un citoyen britannique de 13 ans, qui subit avec ses proches, ses amis, la pluie de bombes qui s’abat sur Londres en ce décembre 1940. Mais il espère la fin de l’hiver, rêve à une future prospérité depuis que Mila, la future plus belle fille de la capitale anglaise lui a dit qu’il fallait aller voir au printemps les parterres de jonquilles de Green Park. Tout un symbole avec en transparence cette déclaration d’amour voilée... qui reçoit une jonquille devra faire son choix de saisir l’amour ou bien de le perdre à jamais...

Tommy, sacré petit bonhomme qui nous fait partager sa vie de famille pendant cette période sombre du XX° siècle. Ses parents, sa sœur, mais aussi ses copains et ceux qui le sont moins, Mila, la sœur jumelle de l’un des garnements, les rencontres éphémères, jalonnent ce récit que l’on voudrait perpétuel, parce qu’il sait tant apporter de lumière dans la noirceur.

Des personnages cocasses, des situations palpitantes, de l'émotion, des rires qui s’entrechoquent dans un massif de poésie, de références musicales et de clins d’œil à l’art du comics.

On pourrait s’attendre à un livre triste qui tire son histoire sur la vie d’un enfant et la 2° guerre mondiale mais c’est tout le contraire qui se produit. Car à travers les pensées du jeune garçon c’est une floraison de vérités, de sentiments et d’humour avec comme tige principale, celle de croire en sa bonne étoile.

Comme l’écureuil, vous terminerez peut-être ce roman avec un sourire dans le panache et en portant, avec vos petites pattes de devant, le livre à votre cœur, en fermant les yeux. En respirant des fragrances de phrases qui vont prendre racines dans votre esprit et qui s’épanouiront à chaque désir de renouveau :

« Tout le monde devrait avoir une mère et un chez-soi. A vie, ouais ! « 
« Si y a un truc qui me rend malade dans la vie, c’est de ne pas pouvoir offrir de la gentillesse en retour »
« L’écriture, c’est un peu le bonbon magique de l’existence »

Merci Jérôme Attal pour ce bouquet de bien-être littéraire !

Les jonquilles de Green Park – Jérôme Attal – Editions Robert Laffont – Juillet 2016

 

 

Aucun commentaire: