lundi 2 octobre 2017


Une noisette, un livre

 

La chance du perdant

Christophe Guillaumot

 


 

De la Nouvelle-Calédonie à Toulouse, Renato Donatelli est le Kanak, un personnage qui ne passe pas inaperçu : un colosse à la main leste mais au cœur gros comme ça. Un simple flic au SRPJ de la ville rose (mais où le roman sera noir) qui va abattre les cartes (selon la célèbre Carmen, elles sont sincères et ne mentent jamais) autour de mystérieux suicides et disparitions, tous semblent être liés à des jeux clandestins. Au départ, un seul indice : une dame de pique…
 
Avec son collègue « Six » et deux nouvelles recrues, ils vont être projetés dans un labyrinthe aux contours sombres, secrets, clandestins… ceux des salles interdites et des paris les plus fous. Le lecteur suit cette traque avec des palpitations, une enquête tout terrain qui débute lors de la découverte d’un corps dans un composteur à déchets…
 
L’auteur, Christophe Guillaumot, va prendre soin d’ajouter des arômes (au fait, dans une usine où l’on trie les déchets, nez délicats s’abstenir) pour pimenter l’histoire : deux personnages : May, artiste en herbe de street art et Diamant Noir, sa vieille amie qui fut l’ex-fiancée du grand-père du Kanak.
 
Pas de longueurs, tout va très vite, s’enchaine et, même si relativement rapidement on devine le ou les coupables, la curiosité est à con climax, votre corps semble se charger d’adrénaline, la lecture devenant une compétition sportive de haut niveau !
 
J’ai pris un malin (pourquoi malin, that’s the question) plaisir à dévorer de toutes mes dents (rassurez-vous le livre est intact) ce polar. Au diable le sommeil, on veut suivre sans s’arrêter cette roulette toulousaine et les méthodes bien particulières du Kanak. Pourtant, votre serviteur est loin d’être un amateur de romans policiers, mais si lui arrive dans les pattes des autres spécimens du même acabit, on peut parier de la noisette qu’une nouvelle addiction va pointer son museau…
 
Bref, Christophe Guillaumot « fait une salade » de son histoire, avec une colonie de « boudins », un « doublé » de sensations fortes et je mise sur un  « jackpot » pour une suite des aventures du Kanak . Au fait, vous connaissez la définition d’un cadavre au casino ? C’est celui qui ne fait que perdre…

 
La chance du perdant – Christophe Guillaumot – Editions Liana Levi – Octobre 2017

 
Livre reçu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices Elle 2018

 

Aucun commentaire: