lundi 7 décembre 2015


Une noisette, un coup de griffe

 
 

 

Autant en emporte la politique

 

En cette actualité de COP21, les perturbations politiques risquent d’accélérer fortement le changement climatique de la douce France.
Après de nombreux combats, du sang versé, des vies sacrifiées, la noirceur du brun avait fini par laisser place à un ciel plus clair. Ensoleillé même. 

Oh, je voudrais tant que tu te souviennes... Mais comme dans la chanson, le vent du nord emporte les souvenirs.

Tout commence par une brise marine, qui un jour, peut se transformer en ouragan et provoquer une tempête aux dégâts peut-être irréversibles.

Aujourd’hui, autre époque, autre contexte. Mais mon ciel est gris cendré. Les flammes d’un possible renouveau se sont éteintes pour ne laisser qu’une odeur de brûlé.

Que les représentants politiques ne crient plus au démon, qu’ils n’essaient plus, par des paroles, de le pourchasser pour en faire une victime. Comprenez enfin les raisons de sa puissance et ensuite combattez le dignement, ensemble, en laissant vos motivations personnelles sur le bord de la route pour éviter que nous plongions tous dans le caniveau. Ecoutez cette France qui souffre. Osez prendre des mesures concrètes que le peuple attend depuis si longtemps. Pendant qu’il en est temps encore...














Aucun commentaire: