dimanche 20 octobre 2013


Une noisette, un livre

"L’invention de nos vies" par Karine Tuil


Trois personnages, Samir, Samuel et Nina, deux hommes amoureux de la même femme, classique, oui mais...Pour arriver à une situation flamboyante, Samir va voler le passé de Samuel, plus dure sera la chute quand l’autre...Non, je n’en dis pas plus, à vous de découvrir !

Un récit captivant/haletant/absorbant au rythme dynamique et saisissant. Au fil des pages, les masques tombent/basculent/dégringolent, les faux-semblants surgissent/ressurgissent/transpirent comme le lecteur qui retient son souffle à chaque ligne, chapitre après chapitre en sachant que le mensonge va fouetter/balayer/anéantir d’un rien une carrière comme une bourrasque s’abattant sur une magnifique palmeraie dont le sol n’était que sables mouvants.

Un roman à lire/à relire/à décrypter tant pour la force de l’écriture que pour la transcription de la complexité d’une société dans laquelle les personnages s’enfoncent avec tous les paradoxes que seul l’être humain est capable de construire.

Que Karine Tuil me pardonne l’emprunt des barres obliques. Mais c’est pour mieux attirer l’attention de cette forme d’écriture inspirée par le rap qui fait de ce roman une description inédite de la violence et la fragilité de l’univers du 21° siècle.
 
 

1 commentaire:

Sylviane Cartier a dit…

Ce roman de Karine Tuil doit êre passionnant et palpitant, merci pour ce brillant résumé du livre qui nous donne vraiment envie de le lire.