lundi 26 octobre 2015


Une noisette, des lectures


Des pages, des phrases, des histoires



Du haut de mon arbre, il est naturel (et ce sans arôme artificiel) de vous dévoiler mes quelques noisettes "coup de cœur" de ces derniers mois, votre serviteur n’ayant qu’une seule devise (enfin presque) : de la lecture avant toute chose !



Mohammad Reza Pahlavi, le dernier Shah d’Iran – Yves Bomati/Houchang Nahavandi – Editions Perrin - 2013
Ouvrage lu avant tout pour ses auteurs. Une surprise en le découvrant chez un libraire de mon secteur arboricole. Yves Bomati et Houchang Nahavandi sont un peu mes deux mentors, le premier m’a appris à aimer les lettres, le second à découvrir et aimer le monde et la culture du Proche-Orient. Deux de mes anciens professeurs pour qui j’ai un immense respect, malgré parfois, des points de divergence.

Cette biographie récente du dernier Shah d’Iran est riche en détails et sur l’histoire de la brève dynastie des Pahlavi. Même si on garde un œil critique sur ce récit penchant plutôt en faveur de Mohammad Reza, les auteurs ont toutefois l’objectivité de ne pas occulter ses défauts, ses erreurs et contradictions. Mais prendre un peu de recul est parfois salutaire, par exemple, les passages sur les exigences britanniques à travers le 20° siècle et la position de l’Iran sur l’Afghanistan dans les années 70, pourraient un peu expliquer la situation d’aujourd’hui sur le Proche-Orient. Quant à Valéry Giscard d'Estaing, j'espère qu'il a lu ce livre...


Je vous écris de Téhéran – Delphine Minoui – Editions seuil - 2015
Autre ouvrage sur l’Iran qui apporte une vision du pays dans les années 80 et celles d’aujourd’hui, entre frayeur et espoir. Des paragraphes absolument saisissants sur l’ultra sécurité du pays, la description de celles et ceux qui continuent à lutter malgré les dangers, ses rencontres improbables et parfois désarmantes, font de ce récit un quasi-testament sur la vie quotidienne iranienne. Pour apporter de la douceur et de la poésie, la correspondance imaginaire de l’auteure à son grand-père permet au lecteur de s’engouffrer dans l’âme persane. Delphine Minoui émet beaucoup de questions, la plupart sans y apporter de réponses. Le passage le plus frappant, est sans aucun doute celui portant sur le nucléaire. Les raisons aussi de vouloir cet arsenal. Pourquoi ? Réponse dans le massacre d’Halabja.


La vérité sur la tragédie des Romanov – Marc Ferro - 2013
Passons de l’Iran à la Russie...

Enquête très fournie de Marc Ferro sur la tragédie des Romanov et le réel sort réservé à sa famille. Et si Nicolas II avait été le seul à être assassiné ? Documents, témoignages de la part des deux côtés, celui des Rouges et celui des Blancs. Chacun avait intérêt, pour des raisons évidemment distinctes, de faire croire que toute la famille avait été exterminée. Mais...


L’avocat, le nain et la princesse masquée – Paul Colize – Press Pocket 2014
Non, ce n’est pas un remake d’une histoire de Walt Disney, c’est un roman policier, une histoire belge ( pas de vilaines pensées, merci), palpitante, haletante mais pour laquelle pas besoin de retenir votre souffle. Il suffira de tourner les pages pour suivre sans vous arrêter le parcours d’Hugues Tonnon, avocat du bureau bruxellois qui a eu la mauvaise idée d’accepter l’invitation d’une très séduisante top model que l’on retrouvera quelques heures plus tard assassinée. Tous les ingrédients du bon polar de divertissement sont réunis, le tout agrémenté d’une sauce piquante savamment dosée en humour, qui vous donneront trois heures de lecture ferme et du fun en sursis !  


Jamais sans elles – Jacques Santamaria/Patrice Duhamel – Editions Plon 2015
Marie-Louise, Charlotte, Yvonne, Mathilde, Liliane, Elisabeth, Michelle... Des femmes. Certaines oubliées et/ou peu connues. D’autres immortalisées à jamais. Mais toutes ont un point commun : elles ont influencé un mari, un père un fils dans l’exercice du pouvoir. De Charles-Maurice de Talleyrand à Manuel Valls. Plus de 200 ans d’écart pour une visite intime des petites histoires pour la grande histoire. Un livre qui au départ ne figurait pas dans la liste de mes envies, mais en le feuilletant, je lui ai trouvé un parfum alléchant, celui qui vous permet de vous faire inviter dans le sanctuaire privé de la politique. Mais attention, que les amateurs de récits glauques ne s’attendent pas à des révélations de noisettes croustillantes, cet ouvrage n’est en aucun cas du "people" même si à plusieurs reprises, je lui trouve un côté un peu "bisounours". Cependant, le charme de la lecture opère...


L’ours est un écrivain comme les autres – William Kotzwinkle – Editions Cambourakis - 2014
Ai-je gardé le meilleur pour la fin ? Possible. Du compagnon typographe à la liste des journalistes œuvrant pour un journal, l’ours ne pouvait devenir qu’écrivain ! Enfin presque car il use d’un stratagème pour le devenir. Une fable burlesque, un conte pour adultes, une épopée digne du plus fin des plantigrades dans l’univers impitoyable de la presse et de l’édition. Périple ursinesque pour une satire de la bêtise humaine.

Bref, pour résumer, c’est un livre pop-corn, ou plutôt de la crème fouettée, bien fouettée même. Bien appuyer le marque-page en position du 3° degré et on dévore le tout jusqu’à la dernière ligne. L’ours alias Dan Flakes sort ses griffes pour une cynique critique de la société mercantile, de la course à la célébrité, du snobisme.. et autres pots de miel. A déguster entre les nombreuses tranches de rire !


Aucun commentaire: