dimanche 26 mars 2017


Une noisette, un prix...

 

...et une journée France Télévisions sur la branche littérature


Jeudi 23 mars 2017. Une aventure que mon nez d’écureuil reniflait comme une date à marquer du panache : participer à la délibération d’un jury pour élire le Prix Essai France Télévisions. Et ce, autour du président, François Busnel (Monsieur Grande Librairie) et d’un quatuor féminin que Charlie (« Drôles de Dames » pour ceux qui n’arrivent pas à suivre) aurait engagé illico presto pour leur dynamisme et compétence : Katia Martin, Yasminah Jullien, Laurence Zaksas et Laurence Houot.
 
Autour d’une bonne table (Ah quel repas je viens de faire et ce vin extraordinaire... là je laisse deviner la référence...) les discussions furent hautes en couleurs grâce à 14 membres, sélectionnés au bon soin des services de sa majesté du service public, qui étaient non seulement passionnés par les lectures effectuées en un mois mais aussi, et c’est primordial, tolérants envers chaque choix et dont les paroles traduisaient une humanité qui remet du baume à la noisette.
 
La sélection 2017 portait sur 6 ouvrages :
Patrick Boucheron (collectif) – Histoire mondiale de la France – Seuil
François Cheng – De l’âme – Albin Michel
Michaël Foessel – La nuit. Vivre sans témoin – Autrement
Ruwen Ogien – Mes mille et une nuits. La maladie comme drame et comme comédie – Albin Michel
Patrizia Paterlini-Bréchot – Tuel le cancer – Stock
Sylvain Tesson – Sur les chemins noirs – Gallimard
 
Un choix difficile mais après plusieurs tours de table et discussions, l’ensemble désirait récompenser une femme qui depuis des années lutte pour arriver à éliminer un redoutable meurtrier en série... « Tuer le cancer » du Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot, paru en janvier 2017 aux éditions Stock. 
 
François Busnel (Monsieur qui fait dépenser des noisettes chaque jeudi sur France5) allait l’accueillir avec l’autre lauréate pour le prix Roman, Nathacha Appanah et son « Tropique de la violence », sur le plateau de La Grande Librairie, mais attention, chacun devait rester muet et ne pas dévoiler l’identité des heureuses élues, ce qui était la moindre des choses. Emission où chacun allait pouvoir assister en direct (Que ma joie demeure) avec ensuite un cocktail à déguster autour d’échanges à faire craquer la noisette. 
 
Des heures inoubliables autour de bipèdes qui méritaient d’être connus et avec lequel des liens vont se nouer car nous partageons l’une des plus belles créations de l’humanité : l’écriture. Ecriture amenant à la lecture, à l’évasion, à la curiosité, à la connaissance,au dialogue... et bien plus encore.
 
Afin que vous, fidèles lecteurs du domaine, puissiez rentrer dans cette ambiance au doux parfum de la culture, je laisse les adresses à consulter régulièrement (attention, je note tout) des blogs tenus par certains membres de ce jury 2017 :
 
Cette journée restera ancrée dans la mémoire de votre serviteur sciuridérien et d’autres billets vont suivre prochainement, en attendant de nouvelles aventures sur d’autres branches des choses de la vie en général et de la littérature en particulier.

6 commentaires:

Eva a dit…

Merci pour ce petit clin d'oeil, comme toi j'ai passé une excellente journée, bien stimulante, mais dans la bonne humeur! nous avons vécu une belle aventure!

Squirelito L'Ecureuil a dit…

Oui Eva, motivant et dans une ambiance de haute noisette. Au plaisir de te lire et de partager les belles choses de la vie.

la parigina a dit…

Quelle belle noisette tu nous as donné là ! Merci aussi pour ce joli clin d'oeil et un récit haut en couleurs... et fort de noisettes !
Belle semaine
la parigina (Laure plume parisienne)

Squirelito L'Ecureuil a dit…

Merci Laure et à ta belle plume, vous êtes tous à la hauteur d'un magnifique noisetier ! Belle semaine au "nutFTgroup2017" et au plaisir de vous lire et d'échanger vos coups de noisettes ;-)

Catherine Cervoni a dit…

Félicitation Squi, j'adore ton nouveau blog : le graphique est beaucoup plus joli que l'ancien même si la qualité de tes articles ne change pas. Au top la belle ! Je t'embrasse

Squirelito L'Ecureuil a dit…

Merci ma douce. C'est le printemps, faut renouveler les petites noisettes. A très vite Cathy et bises panachées