samedi 15 décembre 2018


Une noisette, un livre

 

Einstein, le sexe et moi

Olivier Liron

 



Amis bipèdes, quand vous aurez ce livre entre les pattes, vous entrerez dans le
monde merveilleux d’Olivier Liron ; un monde où tout n’est par or, loin de là, mais où l’on danse sur des atomes chargés d’électrons positifs.

Parce qu’à travers son parcours exceptionnel de « Questions pour un champion », l’auteur livre non seulement une leçon de vie mais surtout une leçon de tous les combats que les épines d’un destin peuvent rencontrer.
C’est l’histoire d’un jeune homme pas comme les autres, différent et forcément incompris. D’une intelligence hors-norme, il ne cesse de s’affirmer entre ses doutes et ses convictions.
Derrière le champion des champions, c’est un boulevard de détermination, de self-control permanent pour rester pacifiste malgré la violence qui est dans la personne pour cause d’incompréhension des autres (dans le meilleur des cas) ou de bizutages et autres attaques (dans le pire des cas).

Olivier Liron est autiste Asperger ET veut vivre comme tout le monde, avec sa fierté, avec sa poésie (poésie qui le sauve du désespoir), avec sa noblesse d’âme.
Un récit très émouvant, aussi fragile que les ailes d’un papillon, aussi fort que le vol d’un aigle. On peut se retrouver dans cette lecture quand depuis les années d’école on a toujours voulu penser librement, voulu suivre des routes non enseignées, voulu garder ses préférences même si on ne rentrait pas dans le cadre, même si on se faisait harceler pour vouloir faire le « gogol » !  Entre rires et larmes, entre ombres et lumières, c’est un récit lumineux depuis les coulisses du célèbre jeu télévisuel jusqu’au fabuleux podium du triomphe. Un Calaf des temps modernes lançant un « Vincerò » à toutes les mésanges de bon augure !

« C’est peut-être encore aujourd’hui un problème, en France, cette obligation de se ranger en permanence du bon point de vue, édicté par des élites totalement à côté de la plaque, sans transiger. Est-ce qu’il ne faudrait pas plutôt demander de faire comprendre aux jeunes que, dans la vie, il y a toujours plusieurs points de vue, en matière de politique, d’amour ou de religion… Et que pour la plupart des enfants de l’immigration, de l’émigration ou de ce qu’on veut, il n’est pas si évident que ça, le « bon point de vue ».

Einstein, le sexe et moi – Olivier Liron – Editions Alma – Août 2018

Aucun commentaire: